Réduire d'un tiers sa facture énergétique grâce aux pellets


 Validé le 18/11/2016    619 vues


Réduire d'un tiers sa facture énergétique grâce aux pellets

Avec 18 réacteurs nucléaires à l'arrêt dans l'Hexagone, des coupures d'électricité destinées à délester le réseau ne sont pas à exclure.

Une information qui n'est pas pour déplaire à la filière bois qui rappelle que se chauffer au bois permet de réduire considérablement sa facture énergétique.

Le bois comme chauffage de complément

Dans la plupart des maisons individuelles contemporaines, la cheminée ou le poêle à bois ne sont pas le mode de chauffage principale. En général, c'est l'électricité qui est employée pour chauffer l'habitat.

Plus précisément, dans l'Hexagone, ce serait la moitié des maisons individuelles utilisant l'électricité comme mode de chauffage principal qui utiliseraient le bois en complément.

Avec l'annonce de l'arrêt de 18 centrales nucléaires en France et la baisse des températures, on comprend aisément que la filière bois se mette à communiquer.

Il faut dire que, outre la possibilité de pouvoir se chauffer tout l'hiver sans craindre de coupure, le bois ne manque pas d'atouts :

  • Un coût moindre depuis quelques années à l'achat. En effet, les acteurs de ce marché subissent le contrecoup du réchauffement climatique. Les températures trop clémentes des hivers passés n'ont pas permis d'écouler les stocks dont les prix baissent.
  • Un impact écologique bien moindre que celui des énergies fossiles. En effet, si la combustion du bois libère du CO2 dans l'atmosphère, les arbres qui sont replantés dans les forêts gérées de manière durable permettent de stocker l'équivalent en dioxyde de carbone.

Le chauffage au bois, mais sous quelle forme ?

Pour celles et ceux qui ne se sont jamais intéressés à ce mode de chauffage, sachez que le bois énergie, le nom donné au bois utilisé comme combustible, existe sous plusieurs formes :

  • Le bois bûche : c'est celui que tout le monde connaît et que l'Homme utilise depuis qu'il a réussi a faire du feu. Généralement moins cher, il nécessite toutefois d'avoir un lieu de stockage, ce qui n'est pas toujours évident en lotissement par exemple.
  • Les pellets ou granulés de bois : il s'agit non plus de bûches, mais de granulés. Ceux-ci sont produits par traitement thermique à partir de résidus de bois ou de sciure, le tout sans ajout du moindre élément de liaison. Un peu plus coûteux de prime abord, mais offrant des rendements souvent supérieurs. A cela, il faut ajouter le côté pratique des granulés de bois qui sont vendus en sacs. (plus d'informations en visitant le lien en bas de page)
  • Les bûches compressées : c'est un peu le même principe que les granulés de bois, mais sous forme de bûche. L'attrait du feu de cheminée est conservé, tout en profitant de bonnes performances énergétiques.

2013 - 2017 © The Oueb